Ouroboros

17 mai 2009

La drogue

Cette salope avec qui j'ai eu baisé tant de soirs, avec qui j'ai eu passé tant de nuits avec qui j'ai eu lutté tant de matins.
Cette salope qui a pris possession de moi pendant tant d'années
Cette salope que j'ai aimé comme jamais je n'ai autant aimé
Cette salope qui ma bouffé jusqu'à l'âme
Cette salope qui a laissé mon corps en lambeaux le jour ou elle m'a quitté
Cette salope qui m'a déposé dans un monde inconnu sans repères
Cette salope qui m'a rongé les entrailles....
....
Salope au final c'est moi qui t'ai baisé !

Parfois malgré le mal qu'elle m'a fait son coté envoutant m'attire, les horizons qu'elle ouvre à notre esprit me manquent mais je ne retournerai jamais copuler avec le diable ...

Une chanson qui me touche beaucoup comme toutes celles de cet artiste ...

 



Posté par Ouroboros63 à 22:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Premiers signes de renaissance

Quand je ferme les yeux et que je remonte 2 ans en arrière, je me vois : petit, bossu, sale, apeuré du moindre bruit de ma respiration, seul dans cette petite pièce vide et noire ...

Cette putain de pièce dans laquelle je me suis enfermé. Quand ? Je ne sais pas a quel moment ... le jour ou mon père a tenter de se suicider ? quand j'ai commencé à me droguer ? quand j'ai arrêté la drogue je ne sais pas vraiment quand ma descente aux enfers a commencé malheureusement ma mémoire ne me laisse pas accéder à cette donnée ...

Pourquoi m'être enfermé dans cette foutue pièce ? Pour ne plus voir les atrocités qu'il y a dehors, pour ne plus voir le mal que j'ai pu faire,  pour ne plus voir ce que j'étais devenu.

Un jour, fou de rage et sentant mes yeux se dérober, j'ai décidé de cogner de toutes mes forces contre les murs de cette fameuse pièce pour laisser la vie rentrer dedans. J'avais la peur de devenir aveugle, la peur de ne plus sentir autre chose que l'odeur de ma merde répandue dans cette pièce, mais surtout l'envie d'accoucher de moi-même car quand une autre personne a accouché de moi je me suis donné la mort peut etre qu'en m'accouchant mes envies seraint différentes. Je ne supportais plus d'être reclus, replié sur moi-même nu dans cette pièce vide... je sentais les gens dehors qui tournaient autour de cette pièce, qui se posaient des questions sur ce qu'il pouvait bien y avoir a l'intérieur. Ces gens me faisaient peur je les assimilais à des bêtes féroces, je n'osai pas respirer pour ne pas qu'ils m'entendent, je me retenais d'uriner et de déféquer pour ne pas faire de bruit, la nuit je me sentais plus serein et la déchéance humaine se faisait alors mienne, des tonnes de liquides déversés sur le sol, j'avais honte de moi, parfois je vomissais en m'imaginant.. oui en m'imaginant car je ne me voyais pas... il faisait noir .. trop noir...  C'est pourquoi que je voulais créer cette entaille qui me permettrait de ne pas perdre totalement la vue, qui me permettrait d'observer de loin ce que je ne voulais pas voir pour réfléchir au calme comment changer tout ça qui me permettrait d'être vu sans être pris et peut être recevoir une aide extérieure.. Alors mes points tapèrent sur ces murs, mes mains saignaient, mes cris résonnaient dans cette piece exiguë, mes larmes coulaient et parfois las de me battre je m'allongeais, épuisé et recroquevillé sur moi même je dormais..

sincity_hartigan_en_prison

Après m'être bousillé les mains, après m'avoir assècher les yeux, un jour j'ai pu enfin entrapercevoir la lumière.. cette lumière que j'avais tant désiré pour enfin renaitre, repartir de zéro comme un enfant qui nait a 22 ans et qui doit tout réapprendre.

Dans cette pièce noire souvent une petite voix venait résonner contre les murs, une voix calme qui demandait juste ce qu'il y avait dedans mais qui ne le demandait pas comme de la curiosité .. cette vois m'a donné un jour envie de lui répondre. De ma voix tremblante je lui ai répondu et une relation extra muros s'est installée entre ces 2 voix ..

Un jour de juillet la petite voix, quelques temps après que la faille fut percée m'a tendu un bras.. j'ai reculé, je lui ai hurlé de partir mais elle est restée ... elle voyait pourtant tout .. cette merde aux murs, cette pisse dans les angles de la pièce, cet être recroquevillé dans un coin de la pièce mais elle était toujours aussi calme...

Cette petite voix est celle de Séverine, mon ex que j'ai enfin décidé de suivre à Montpellier ce fameux jour de Juillet. Ce jour ou le premier rayon de soleil est passé dans ma pièce de mort c'était un week end ensoleillé de Juillet, sur ce rocher de Vic la Gardiole ... L'embrun des vagues qui venaient claquer contre le rocher sur lequel j'étais poser avec la même violence que mes points sur ce mur venait fouettait mon visage comme mon sang qui jaillissait de mon corps arraché.  Ce rayon de soleil, cet air chargé d'eau, berceau de la vie m'a procuré un plaisir intense, je venais enfin de briser cette mort que je m'étais donné et je venais de me donner la vie. Je savais pertinemment qu'a ce moment la le chemin serait long mais putain que c'était bon !
Je pouvais enfin réaliser et arriver a un but que je m'étais fixer, je voulais vivre pour ressentir vivre pour pleurer vivre pour rire vivre pour aimer et vivre pour détester.

mer_rocher

 

Environ 7L de liquide peuvent circuler dans le système veineux d'un humain, et à l'heure actuelle 7L de cette fameuse sève ( Sev ?) circulent en moi. Cette sève qui porte en elle la pulsion de vie et qui s'oppose au poison qui porte en lui la pulsion de mort. En effet ça c'est le coté palpable de l'être humain.

Toutefois nous sommes aussi constitué et en majeure partie de l'âme... cette putain d'âme si fragile si puissante. Le liquide qui circule dans cette âme n'est pas mesurable mais je sais qu'il y en a car elle a tant saigner ... Dans cette âme malheureusement coule encore beaucoup trop de poison .. je ne saurai dire si c'est du poison ou de l'acide car par moment je la sens bruler.

En gros, ce qui est visible va bien ce qui est caché est toujours empoisonné.


Posté par Ouroboros63 à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Premiers mots

Bon bah voila l'envie de créer un blog m'a pris comme une soudaine envie de pisser ...

J'ai besoin de sortir des choses et les poser quelque part pour pouvoir les trier alors ce sera là.

J'en ai tout simplement plein le cul de me cacher derrière des artifices au quotidien et d'emmagasiner tout ce qui peut se passer en moi, autour de moi et dans le monde de chiottes dans lequel on vit alors je vais les déposer ici pour qu'ils prennent moins de poids en moi et que je puisse enfin m'envoler.

Avant tout je voudrais remercier mon amie, mon amante, mon amour je ne sais pas enfin cette femme exceptionnelle qui sait me donner l'envie d'enfin être moi. Tu es une vraie lumière dans ma vie, tu sais éclairer les coins cachés des êtres humains, tu sais prendre ses coins cachés dans tes douces mains que tu tends même si tu sais qu'elles vont se faire couper .. Merci infiniment.





Posté par Ouroboros63 à 18:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]